Bilan de Soins Infirmier : Nouveau support d’évaluation dématérialisé

Depuis le 1er janvier 2020, le bilan de soins infirmiers (BSI) remplace progressivement la démarche de soins infirmiers (DSI) dans le suivi à domicile des patients dépendants

Qu’est-ce que le BSI ?

Le bilan de soins infirmiers (BSIest destiné à améliorer la prise en charge des patients dépendants tout en simplifiant la procédure actuelle de la démarche de soins infirmiers (DSI).

Il concerne dans un premier temps tous les patients de plus de 90 ans, puis sera étendu de manière progressive jusqu’à sa généralisation en janvier 2023 à l’ensemble des patients dépendants (voir calendrier ci-dessous)

  • 1ère étape => 1er janvier 2020 =>Tous patients de plus de 90 ans
  • 2ème étape => 1er janvier 2021 => Tous patients de plus de 85 ans
  • 3ème étape => 1er janvier 2022 => Tous patients de plus de 78 ans
  • 4ème étape => 1er janvier 2023 => Généralisation de la nouvelle tarification BSI

Quel changement apporte le BSI ?

Le BSI, à l’instar de la DSI, permet à l’infirmier de faire une évaluation de l’état de santé de son patient dépendant afin d’établir un plan de soins infirmiers personnalisé.

  • Permet de lister de façon structurée les diagnostics et interventions des infirmiers (volet médical), classés par type de soins (soins de base, relationnel, éducatif et technique), établis à partir de référentiels validés.
  • Accès direct à des tests validés, à réaliser systématiquement pour l’évaluation du degré de fragilité du patient ou seulement proposés selon la situation du patient (évaluation de la douleur, du risque d’escarre, de dénutrition,)
  • Le support comporte également un volet administratif (renseignements administratifs sur le patient) et un volet plan de soins infirmiers /facturation.
  • Ainsi l’infirmier, sur la base de la prescription médicale initiale ou de renouvellement du médecin traitant, réalise l’évaluation du patient à l’aide du support d’évaluation accessible en ligne (télé service Espace pro rubrique BSI accessible avec sa carte CPS). L’infirmier en cochant et en remplissant les différents items proposés, définit un plan de soins infirmiers personnalisé pour son patient.
  • Une synthèse est générée automatiquement par l’applicatif à partir des seuls items cochés et saisis par l’infirmier dans le support d’évaluation.

À noter

  • La prescription des soins infirmiers pour dépendance par le médecin se fait désormais sur ordonnance libre.
  • Il n’est pas nécessaire pour le médecin de prescrire spécifiquement le BSI dès lors que la prescription du médecin fait clairement référence à des soins infirmiers pour patient dépendant à domicile.
  • Le BSI est à renouveler chaque année, le renouvellement nécessitant une nouvelle prescription de soins infirmiers. L’infirmier pourra toutefois à son initiative, si la situation clinique du patient le nécessite, procéder à la réalisation d’un ou de deux BSI intermédiaires dans l’année, sans nécessité de nouvelle prescription du médecin.
  • La valorisation du BSI est la suivante :
    • 25 € pour le premier BSI réalisé pour le patient (DI 2,5) ;
    • 12 € pour un BSI de renouvellement ou intermédiaire (DI 1,2).

Comment repérer la fragilité en soins ambulatoires ?

Le repérage précoce de la fragilité́ chez les personnes âgées a pour objectif d’identifier les déterminants de la fragilité́ et d’agir sur ces déterminants afin de retarder la dépendance dite « évitable » et de prévenir la survenue d’évènements défavorables.

Dans la prise en charge d’un patient, quelle que soit sa pathologie, on retrouve toujours un processus identique :

  • Interrogatoire,
  • Bilan clinique,
  • Examens complémentaires.

Les échelles d’évaluation correspondent à une trame identique pour tous les patients, et pour tous les bilans cliniques. Elles ont un résultat le plus souvent numérique et sont recommandées pour la mise en place d’un traitement ou d’une procédure de prise en charge. Elles permettent également de quantifier l’état clinique du patient, l’évolution de la pathologie, l’efficacité d’un traitement.

Pour être efficace, une échelle d’évaluation doit être :

  • Facile à réaliser,
  • Sensible aux modifications, aux changements.

Dans le cadre de la réalisation du BSI, des grilles vous sont proposées afin d’évaluer de façon précise les besoins des personnes.

1 Test d’évaluation du niveau de fragilité et son guide d’utilisation Grille Fragilité SEGA version modifiée et validée 2014 – Volets A et B (Réseau RéGéCA – Université de Reims Champagne Ardenne)

http://reseaux-sante-ca.org/IMG/pdf/grille_de_fragilite_volet_a-b_2014.pdf

2 Test d’évaluation de la personne âgée dénutrie ou à risque de dénutrition

Mini Nutritional Assessment (MNA) – version courte et son guide d’utilisation

Grille d’évaluation : http://www.mna-elderly.com/forms/mini/mna_mini_french.pdf

Manuel d’utilisation : http://www.mna-elderly.com/forms/mna_guide_french_sf.pdf

3 Tests d’évaluation du risque d’escarres

Test de Norton

http://www.escarre.fr/prevention/evaluation-des-risques/norton.php

Test de Braden

http://www.escarre.fr/prevention/evaluation-des-risques/braden.php

4 Tests d’évaluation de l’équilibre dynamique et du risque de chute Timed Up & Go test / Test Unipodal

http://www.geronto-sud-lorraine.com/docs/UP_and_Go_Unipodal.pdf

5 Tests d’évaluation des douleurs

Echelle visuelle analogique (EVA)

http://www.geronto-sud-lorraine.com/docs/Fiche_douleur.pdf

Echelle d’évaluation comportementale de la douleur chez les personnes âgées présentant des troubles de la communication verbale – DOLOPLUS

Test de recherche de douleur neuropathique – DN4

http://www.antalvite.fr/pdf/DN4.pdf

Partager >>

Share on print
Imprimer
Share on email
Email
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn

Une Question?